Les Sept branches de la rivière Ota - Quoi Faire à Québec
Québec Montréal Outaouais Montérégie Saguenay Mauricie Charlevoix Gaspésie Cantons-de-l'Est Abitibi-Témiscamingue Bas-Saint-Laurent Centre-du-Québec Chaudière-Appalaches Côte-Nord Lanaudière Laurentides Laval

Recherche

Veuillez sélectionner une région

Régions
Québec
Montréal
Outaouais
Montérégie
Saguenay
Mauricie
Charlevoix
Gaspésie
Cantons-de-l'Est
Abitibi-Témiscamingue
Bas-Saint-Laurent
Centre-du-Québec
Chaudière-Appalaches
Côte-Nord
Lanaudière
Laurentides
Laval
Suggérer un événement

L'équipe du Quoi Faire tient à vous informer que cet événement est terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

  • événement terminé

Découvrez d'autres événements à venir

Événement terminé

Les Sept branches de la rivière Ota

Terminé
Théâtre / cinéma

107 $ - 145 $

Les Sept branches de la rivière Ota

L'événement

La rivière Ōta et ses tributaires baignent la ville d’Hiroshima, où ils se dispersent avant de rejoindre la mer intérieure de Seto. au cœur de ce delta, l’aioi, un pont qui, du ciel, dessine un t géant. Cette étrange configuration en a fait la cible de la première bombe atomique lâchée sur des humains.

Aux branches de la rivière Ōta correspondent sept récits qui, de 1945 à 1995, illustrent trois fléaux qui ont hanté la seconde moitié du xxe siècle : la mort concentrationnaire, dont les camps nazis ont été l’une des illustrations les plus extrêmes, la mort nucléaire, née dans une aveuglante lueur un matin d’août 1945, et la mort virale qui, avec le sida, a marqué la fin du millénaire.

D’un récit à l’autre s’esquisse un fil conducteur, une quête de sens et de sérénité face à la mort et à l’horreur. Elle est portée par des personnages opposant la sensualité ou le rire à l’adversité : une hibakusha irradiée qui survit à d’intimes blessures, un prestidigitateur dont les tours dérisoires égaient pourtant ses compagnons d’internement, une artiste de performance qui découvre la voie du milieu où elle ne l’attend pas… et un jeune danseur occidental venu s’initier au butō. Cinquante ans après la bombe, il peut, à son tour, contempler le torii de Miyajima, cette porte sacrée qui semble flotter sur les eaux déposées dans la baie d’Hiroshima par Les sept branches de la rivière Ōta.

— Pause repas : lors de l’achat des billets, l’acheteur-se pourra commander un bol poké signature, une collaboration du restaurant Bō cuisine d’Asie. il sera possible de prendre son repas à une place assise au 5e étage du Diamant, ou au foyer dans une ambiance conviviale.

Partagez

Toutes les dates

Gardez contact

  • infolettre

  • infolettre

  • infolettre

  • infolettre

  • infolettre

  • infolettre

  • infolettre

  • infolettre

  • infolettre

  • infolettre

  • infolettre

Gérer le consentement